Le contenu auquel vous essayez d'accéder est uniquement disponible pour les membres abonnés. Pour vous abonner, cliquez ici.

Les Grands Juges -EP24- Ibn Daqiq al-Eid

Le juge Taquieddine surnommé ibn Daqiq al-Eid par rapport à son grand père qui fut surnommé Daqiq al-Eid (La farine de l’aïd) car, un jour, à l’occasion de l’Aïd, il était vêtu d’un turban d’un blanc éclatant, aussi blanc que la farine utilisée pour confectionner les pâtisseries de cette fête ; à sa vue, les gens l’affublèrent de ce surnom.

Il fut nommé grand juge de la Haute-Égypte après plusieurs années sans grand juge. Après quelque hésitation, il accepta et fut alors exposé aux Sultans et aux hommes d’état influents. Il ne fléchit pas sous la pression ni la tentation des palais, bien au contraire, il rejeta le témoignage de Mengü Temür, le Secrétaire du Sultanat, dans une affaire d’héritage jugeant qu’il n’était pas un homme fiable. Mais Mengü Temür insista et envoya à plusieurs reprises des messagers pour convaincre Ibn Daqîq. À chaque fois, la requête fut refusée. Devant l’insistance de Mengü Temür, Ibn Daqiq al-Eid démissionna de son poste. Lorsque la nouvelle parvint au Sultan Husâm Ad-Dîn Lâjîn, il réprimanda son secrétaire, refusa son ingérence dans le pouvoir judiciaire et demanda à voir l’Imam Ibn Daqiq al-Eid. Lorsque ce dernier se rendit à la cour, le Sultan le fit asseoir à côté de lui, l’honora et ne cessa de lui demander de bien vouloir reprendre ses fonctions, ce qu’il accepta.

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE