miniature_kishk

Abd al-Hamid Kichk

Prédicateur

Abd al-Hamid Kichk est un célèbre prédicateur égyptien né en 1933 et décédé en 1996.

Aveugle depuis son jeune âge, il a su dépasser son handicap et se distinguer parmi les meilleurs Khatib du 20ème siècle dans tout le monde arabo-musulman. On le surnommait « Fares Al-Manaber wa Mohamy Al-Haraka Al-Islamiya » (Le chevalier des Manaber et l’avocat du mouvement islamique).

Abd al-Hamid Kichk a grandi à Chebrakhit dans la province de Al-beheira, il apprit le coran avant l’âge de 10 ans. Il rejoignit ensuite l’Institut religieux d’Alexandrie où il fit de brillantes études et se classa à l’issue de ses études secondaires premier à l’échelle nationale.
Il intégra ensuite la faculté de Oussoul Dine à l’Université Al-Azhar où il fut premier durant toute sa scolarité, à tel point que sur la demande de ses professeurs il expliquait lui même certaines leçons à ses camarades.

En 1957, il fut nommé professeur à la faculté Oussoul Dine à l’Université Al-Azhar mais il n’y donna qu’une seule conférence puis renonça à son poste pour se consacrer uniquement aux Khotab dans les mosquées.
C’est ainsi qu’il fut l’imam et le khatib de la mosquée Al-Tahan au Caire, puis de celle de Manoufi et enfin en 1962 celle de Ain Al-Hayat où il demeura pendant 20 ans.

Abd al-Hamid Kichk fut emprisonné en 1965 pendant 2 ans et demi et subit beaucoup de torture. Puis en 1976, après les accords de Camp David, il recommença à avoir de sérieux problèmes avec les forces de l’ordre parce qu’il accusait le gouvernement de traitrise mais aussi à cause de ses critiques virulentes de la décadence et de la perte des valeurs en Egypte. Il fut donc emprisonné encore une fois en 1981 avant d’être libéré en 1982 mais il fut interdit de prédication. Durant son emprisonnement, il endura beaucoup de torture malgré son handicap.

Abd al-Hamid Kichk est à l’origine de plus de 2000 khotba enregistrée, il prêcha pendant 40 ans sans commettre une seule faute dans la langue arabe.

Il est aussi l’auteur de 108 livres qui traitent de l’éducation islamique d’une façon simpliste de manière à être abordés par tout un chacun. Il compte notamment à son actif un livre en 10 tomes nommé « Fi Rihab Al-Tafsir » où il explique le saint Coran.

Abd al-Hamid Kichk est mort comme il le souhaitait, pendant qu’il faisait sa prière.

Videos